Défi n°1 : Economie circulaire et Valorisation des matières

ÉNERGIE BRABANT WALLON lance 2 DÉFIS aux ENTREPRISES INNOVANTES

et met à disposition 3 M€ pour financer les projets les plus aboutis

Défi n°1 : Donner une plus grande valeur économique à 1 Million de tonnes de matièresRecycle_Logo_copy

Le contexte : Chaque année des millions de tonnes de déchets sont exportés vers d’autres pays pour y être retraités, recyclés et réintroduits dans le circuit économique, leur valeur ajoutée nous échappant totalement et leur coût étant payé 3 fois par les citoyens belges : à l’achat de la matière ou du produit, au traitement du déchet et au rachat du produit transformé ou recyclé. Dans le même temps, l’obsolescence programmée fait produire des millions d’objets et appareils à la durée de vie sans cesse raccourcie : une meilleure gestion de la production, faite pour durer et une organisation de la réparabilité et le développement de filières de réemploi deviennent critique pour maîtriser les ressources issues des mines urbaines.

L’économie circulaire s’oppose au principe de l’économie linéaire – extraire, produire, consommer, jeter. Ce modèle d’économie repose sur une écoconception intelligente, la gestion efficace des ressources au travers du cycle de vie, l’allongement de la durée de vie par des phases de réutilisation et de réparation et, enfin, par le recyclage et la réinjection des matières dans les cycles de production. Il assure ainsi une gestion complète du cycle de vie des matières, tout en diminuant l’impact environnemental.

L’objectif 

Les solutions proposées doivent permettre, à confort d’usage égal, de réduire les achats neufs et de valoriser, ensemble, l’équivalent d’ 1 Million de tonnes de matières par an dans le circuit économique belge. Chaque projet aura 8 années pour atteindre un niveau critique en valorisation de matières.

Les projets soutenus devront démontrer clairement comment ils augmentent la valeur ajoutée produite en Belgique (création d’emploi, meilleure valorisation économique, émergence de circuits courts), devront quantifier les tonnes de matières non produites grâce à leur solution et/ou les tonnes que l’on parvient à éviter d’exporter pour les retraiter sur le territoire national.

Les projets qui établissent des filières courtes intégrées, qui valorisent les « Post Consumer goods » , et/ou qui permettent de garantir un allongement de la durée d’usage effective des nouveaux produits seront considérés. Les projets d’efficience opérationnelle (produire plus de biens un peu éco-conçus[1]) ne seront pas considérés en priorité. L’upcycling des matières sera un critère de choix pour les projets valorisant les déchets (agir selon les principes de la pyramide de hiérarchisation des déchets). L’économie de la fonctionnalité sera pertinente pour tout ce qui concerne l’allongement de la durée de vie des produits, leur réparabilité, et le réemploi.

[1] i.e. les produits dont les principes de l’éco-conception sont appliqués seulement sur une à deux étapes du cycle de vie

Filières (à titre indicatif, non exclusif): DEEE, ICT, Matériaux de construction, Biens d’équipement, Mobilier ; Machines et outils, Véhicules, Alimentaire, Textile, …

Public Cible : Les personnes morales porteuses de solutions, qu’elles soient déjà constituées en société ou non. La R&D est exclue du financement. Pour chaque projet les premiers clients doivent à minima avoir être identifiés, voire contractualisés.

Les activités de service qui contribuent à réduire les achats neufs et à mieux valoriser les matières sont également invitées à participer

Time to market : 2 à 12 mois maximum.

  • Montant : 1.500.000 € . Des montants de 200 à 500 k€/projets nous semblent pertinents.
  • Mode d’intervention : Prêt subordonné remboursé par prélèvement sur le chiffre d’affaires, prise de participation, prêt classique.
  • Les plans d’affaires soumis doivent s’étaler sur au minimum 8 années.
  • Date limite pour rentrer ses candidatures : 1/6/2016.
  • Délai de libération des fonds : de 10 à 15 semaines selon mode d’intervention

economie-circulaire-schema